Lettre de rentrée 2006

A l’occasion de cette rentrée 2006, je souhaiterais vous rappeler quelques textes de référence relatifs au contenu et à la mise en œuvre des programmes, vous présenter les évolutions liées à notre discipline, et aussi mettre l’accent sur quelques priorités et attentes dans l’enseignement des Mathématiques.
Bien que cette lettre soit un peu longue, une lecture dans son intégralité vous permettra de mieux encore mettre en cohérence la continuité des apprentissages mathématiques tout au long de la scolarité des élèves.

1.Au lycée

La rentrée 2006 voit la mise en place des nouveaux programmes dans les séries L et STG :
- en série L : en première, enseignement obligatoire au choix. Le projet de document d’accompagnement du cycle terminal est consultable sur le site Éduscol.
Sur ce site vous trouverez aussi une liste de discussion permettant de mutualiser les pratiques pédagogiques expérimentées dans cette série.
- en série STG : en première, le programme est commun à l’ensemble des spécialités regroupées sous ce sigle.
Le projet de document d’accompagnement du cycle terminal est consultable sur le site Éduscol.
Le programme de terminales de ces séries, qui entreront en vigueur à la rentrée 2007, ont été publiés au B.O. hors série n°7 du 1er septembre 2005.

En série S et ES : un document d’application des programmes est paru en décembre 2005, ce document se propose d’apporter des précisions afin que la lettre du programme, les ouvertures précisées par le document d’accompagnement et les exigences d’homogénéité de l’épreuve du baccalauréat puissent être conciliées.
La session 2005 du baccalauréat série S a vu l’introduction de questions de ROC (restitution organisée de connaissances) dans les sujets, mais aussi de questions favorisant la prise d’initiative des élèves (questions ouvertes). Des QCM en séries S et ES contribuent aussi aux diverses façons d’évaluer les connaissances et les capacités de raisonnement des élèves. Une banque de données d’exercices est téléchargeable sur le site Eduscol.

Il est nécessaire de ne pas réserver ces types d’évaluation au niveau des classes terminales, mais d’habituer les élèves, dès le collège, à ces modalités d’évaluation et en conséquence à des activités qui viendront enrichir leur réflexion et permettront de développer des compétences plus variées.

Les TPE

Les TPE demeurent une activité obligatoire en classe de première. Il est souhaitable que les enseignants de mathématiques participent à l’accompagnement de ces dispositifs (TPE au lycée, IDD au collège) s’inscrivant dans une démarche interdisciplinaire. Ils peuvent être le moment de découvrir le lien entre les disciplines et de montrer la portée de certains résultats enseignés dans le cours de mathématiques ; par ailleurs, la capacité à mettre en œuvre une modélisation, qui est un des objectifs de l’enseignement des mathématiques, trouve pleinement sa place dans certaines problématiques développées.
Les modalités d’évaluation des TPE sont définies dans la circulaire du 26 juillet 2005 (B.O. n°30 du 25 août 2005). Des dispositions particulières sont prévues pour cette année scolaire qui constitue une année de transition dans ce dispositif.

Modules, Aide-Individualisée

Ils constituent des moments privilégiés pour prendre en compte les différents rythmes et modes d’apprentissage. Le travail en petits groupes (évolutifs) constitués à partir de besoins repérés favorise la mise en œuvre d’une pédagogie différenciée. Un bilan régulier des activités permettra de valoriser les progrès réalisés par l’élève au cours de ce travail individualisé et l’incitera à une plus grande implication dans ces parcours personnalisés.

2. Au collège

La priorité est à la maîtrise des langages : Priorité absolue à l’école primaire, elle s’inscrit dans la continuité des apprentissages au collège où elle reste de fait prioritaire. Elle concerne tous les enseignants de toutes les disciplines et donc en particulier ceux de mathématiques.

Les nouveaux programmes

La rentrée 2006 voit l’arrivée en classe de 6e de nouveaux programmes en mathématiques, SVT et technologie.
Je vous invite à consulter l’introduction commune à l’ensemble des disciplines du pôle « sciences » (B.O. hors série n°5 du 25 août 2005). Une réflexion sur la démarche d’investigation commune à l’ensemble des disciplines du pôle y compris les mathématiques doit permettre de faire émerger la spécificité de notre discipline dans « la preuve ». Dans cet objectif, au collège puis au lycée, les élèves doivent être initiés progressivement à la démonstration. Pour cet apprentissage il conviendra de mettre en place deux types d’activités complémentaires : d’une part la recherche, la production de preuves et d’autre part, la mise en forme de celles-ci.

Les nouveaux programmes ré-affirment la place centrale de la résolution de problèmes dans les apprentissages en mathématiques. Ils mettent l’accent sur la pratique du calcul en classe sous ses différentes formes (mental, posé, instrumenté, algébrique). Une réflexion accrue sur ce sujet doit déboucher sur une mise en œuvre pertinente en classe de ses différents types de calcul dans des activités spécifiques et complémentaires. La lecture du texte de l’inspection générale « le calcul au collège » mis en ligne sur le site académique pourra contribuer à enrichir votre réflexion et à orienter vos pratiques professionnelles.

Sur le site Éduscol, vous trouverez les premiers chapitres du document d’accompagnement « collège » :
- du numérique au littéral,
- proportionnalité,
- organisation et gestion des données,
et notamment, celui intitulé « articulation école collège », commun aux premier et second degrés.
Les documents d’accompagnement du premier degré peuvent aussi être consultés sur le site Éduscol (rubrique école). Les thèmes et les problématiques développés sont valides pour le collège : place du calcul mental, du calcul posé, des problèmes pour chercher...

Les programmes d’enseignement des mathématiques du cycle central sont parus au B.O. hors série n°5 du 25 août 2005. Ils s’appliqueront respectivement aux rentrées 2007 et 2008 en Nouvelle- Calédonie.

Les évaluations nationales

Elles constituent un point fort de l’accueil en classe de 6e. Elles donnent des points de repère sur le degré d’acquisition de certaines compétences ou l’assimilation de certaines connaissances introduites à l’école primaire. Elles doivent faire l’objet d’un travail d’analyse dans chaque établissement et permettre la création de groupes de besoin dans le but d’entreprendre des remédiations.
Une attention particulière doit être portée aux élèves en difficulté sur les compétences dites « de base » à l’entrée en 6e.
Ces évaluations constituent en outre une base de réflexion commune sur la continuité des apprentissages avec les maîtres de l’enseignement primaire dans le cadre des liaisons école-collège.
Des documents vous permettant d’exploiter au mieux ces évaluations à l’aide du logiciel J’ADE sont en ligne sur ce site.

3. Utilisation des TICE

La place des TICE dans l’enseignement devient de plus en plus prégnante. Tous les nouveaux programmes prévoient l’utilisation des TICE dans l’enseignement des mathématiques. Au collège comme au lycée les activités mathématiques sur ordinateur participent à cette formation validée par le B2i.
Le tableur grapheur fait l’objet d’une initiation dès la classe de cinquième et doit être largement utilisé.
L’utilisation de matériel informatique est un des moyens pour l’enseignant d’illustrer un domaine de recherche, de favoriser pour la classe l’élaboration de conjectures et de faciliter l’individualisation tant dans un travail de recherche que dans un travail de remédiation. Une note synthétique de l’inspection générale de mathématiques rappelle les différentes modalités de l’intégration des TICE à l’enseignement des mathématiques. Elle est consultable ici.

4.Le site académique

Ce site est mis à jour régulièrement. Outre l’accès aux divers documents cités, il propose des informations concernant l’enseignement des mathématiques :
- des liens vers les sites officiels, le site de l’inspection générale de mathématiques, et des sites sur les mathématiques dont celui sur le concours australien de mathématiques.
- des ressources en ligne (séquences, utilisation des TICE, évaluations, progressions, sujets d’examens..).

Votre collaboration à l’enrichissement de ce site académique par la mise en ligne de vos productions, projets, ...etc. sera la bienvenue.

Je vous souhaite une excellente rentrée, une année scolaire 2006 riche de satisfactions et de réussites avec vos élèves et au sein des équipes éducatives dont vous faites partie. Je tiens à vous remercier de votre engagement professionnel et à vous affirmer mon soutien dans les actions que vous mettez en place pour accompagner la réussite de vos élèves et leur faire partager l’intérêt et le plaisir de faire des mathématiques.
Mon équipe pédagogique et moi-même sommes prêts à vous apporter toute l’aide possible dont vous pourriez avoir besoin pour l’élaboration et la réalisation de vos projets pédagogiques.

Michelle DURAND- ROIRE

I.A.-I.P.R. de mathématiques

Mise à jour :
3 novembre 2015

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter